2 avril 2015
Commentaires : 0

Le Cloud au service de la liberté !

En mars avait lieu la journée contre la cybercensure, et à cette occasion, Reporters Sans Frontières (RSF) a donné l’accès à 10 sites d’informations interdits dans leurs pays d’origine aux habitants de ces pays.

Surnommée Collateral Freedom, cette opération s’est voulue un contre-pied aux régimes muselant la liberté d’expression.

Les dix sites visés sont issus de pays du Golfe, de Russie et de pays d’ex-URSS orientale, de Chine ou encore de Cuba. On y retrouve notamment Grani.ru (Russie), The Tibet Post, Mingjing News et El Pais (en Chine) ou encore Gulf Center for Human Rights (Emirats arabes unis).

Comment RSF a-t-elle procédé ? Rien de plus simple, l’association a simplement copié ces sites (accessibles de France par exemple) sur des plates-formes Cloud à haute criticalité pour les entreprises des pays incriminés (AWS, Google, Azure), rendant de fait tout blocage impossible car trop coûteux pour les économies des dits pays.

Par contre système de copies signifie nouvelles adresses et plages IP. Aussi vous pouvez retrouver tous les accès aux sites censurés sur cette page.

Ces copies devraient être hébergées pendant plusieurs mois et l’initiative sera probablement répétée par la suite. Quoiqu’il en soit, le Cloud, par son universalité, semble à l’heure actuelle le premier pas le plus prometteur dans la lutte contre la répression des libertés fondamentales. A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *