25 septembre 2015
Commentaires : 0

Internet des Objets, table ronde

Lors de la table ronde « Sécurité des systèmes connectés : quelles bonnes pratiques à adopter ? » pendant le Cap’Tronic 2015, plusieurs experts sont intervenus pour parler de l’Internet des Objets.


Et les avis sont sans appel : oui, l’IoT est une menace pour l’entreprise.


La multiplication du nombre d’objets rend les procédés de sécurisation compliqués. C’est d’ailleurs pourquoi un des intervenants, Guillaume Poupard, directeur général de l’Anssi, a préconisé d’agir en amont, en travaillant sur la certification des objets.


Un expert de Gemalto a quant à lui privilégié la piste de la sécurisation lors de la conception. Il est vrai qui si l’on pense au cas Chrysler (voir l’article), la somme de 1,4 milliard de dollars que va coûter le rappel de plus d’un million de véhicules suite à la démonstration du piratage de leur système embarqué sera bien supérieure à ce que l’implémentation de mesures fortes de sécurité à la conception aurait demandé.


Mais les dangers de l’IoT ne concernent clairement pas que les grands groupes comme le rappelle Guillaume Poupard. Il estime au contraire que « Les PME sont les cibles les plus touchées par les tentatives d’attaques. (…) Les chemins d’attaque passent souvent par les système personnels, que ce soit celui des employés ou des dirigeants. Le même mot de passe employé pour les usages professionnels et personnels est une réalité aujourd’hui ». Et c’est aux entreprises d’entreprendre une politique de sensibilisation de leurs collaborateurs (voir cet article).


Pour en savoir plus sur l’Internet des Objets et les Objets Connectés, n’hésitez pas à contacter nos experts du pôle Conseil et Sécurité, et lisez les articles suivants : Entreprise et Personal Cloud et Internet des Objets, entre sécurité et interopérabilité.



(source de l’image modifiée : http://datasciencebe.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *