5 février 2016
Commentaires : 0

Retour sur le FIC 2016

Les 25 et 26 janvier 2016 avait lieu le Forum International de la Cybersécurité, ou FIC, au Grand Palais à Lille. Cet évènement est devenu incontournable en matière de cybersécurité, avec la présence de mastodontes de l’industrie comme Airbus, PSA, Alstom, Engie, etc. et sous l’impulsion logique de l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) et du CLUSIF (CLUb de ka Sécurité de l’Information Français).


Records battus à nouveau pour cette mouture 2016 avec quasiment 150 exposants, 7000 m² d’exposition et plus de 4300 participants. Le thème principal de cette année était la sécurité des données, celle-ci s’éloignant de plus en plus avec les années de la sécurité des systèmes d’information.


Parmi les tendances de l’année, on a beaucoup parlé de l’étendue du champ d’action des APT (Advanced Persistent Threats, voir cet article) aux systèmes industriels (plusieurs scandales SCADA) et à l’informatique embarquée (voir la news sur la Jeep Cherokee contrôlée à distance). En cause notamment, le manque de sécurisation des systèmes de pilotage et les protocoles propriétaires qui intéressent moins les éditeurs sécurité.

Infographie Sécurité Europe FIC
Ci-dessus, une infographie sur la fragmentation de la sécurité au sein des différents pôles européens, cliquez pour agrandir


Bien entendu, l’accroissement de la surface d’attaque créé par la multiplication des objets connectés a été également de nombreuses fois abordé, tout comme le nombre d’attaques visant en 2015 les nouveaux systèmes de paiement, ou encore l’explosion des malwares et virus en tout genre sur les systèmes Apple.


Les défis majeurs liés aux systèmes hyper-connectés et à leur sécurisation et le besoin primordial d’une législation unifiée et d’une terminologie juridique ont donc été naturellement au centre de tous les débats. Si vous souhaitez savoir comment vous adapter et sécuriser vos données, n’hésitez pas à contacter nos experts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *