3 août 2015
Catégorie :
Non classé
Commentaires : 2

Voiture connectée hackée, une réalité

Le marché des objets connectés est l’Eldorado de cette fin de seconde décennie du XXIe siècle, comme nous en avons parlé dans cet article. Mais il reste des problèmes à régler pour que cette explosion économique et technologique soit aussi positive pour l’humain qu’elle en a le potentiel.


Nous avions abordé les problèmes d’interopérabilité et de sécurité ici, et cet autre article vous avait fourni des exemples de manquements sécuritaires flagrants pour des objets quotidiens.


Aujourd’hui, nous revenons non pas sur votre montre ou votre alarme mais bien sur les objets dont la sécurité est critique, comme les pacemakers ou ici les systèmes de navigation embarqués dans les voitures connectées.

Ainsi, deux spécialistes (Charlie Miller et Chris Valasek) qui avaient déjà pris le contrôle de certaines commandes d’une voiture en 2012 mais en étant dans la dite voiture ont cette fois réussi bien plus inquiétant : la prise de contrôle d’une grande partie des commandes du véhicule, de marque Chrysler pour l’occasion, et ce à distance, bien tranquillement installés chez eux.


(Vidéo du hacking, en anglais)


Le journaliste de Wired qui est dans la voiture et qui est bien entendu au courant de la tentative de hacking qui va avoir lieu ne peut s’empêcher d’être extrêmement impressionné devant la démonstration des deux experts.

Ils vont en effet commencer doucement en allumant les souffleries, pour ensuite changer les affichages de l’ordinateur embarqué. Le conducteur s’inquiète de ne plus pouvoir baisser le son de sa radio et commence à paniquer lorsqu’ils lui coupent tout simplement son moteur en plein milieu de l’autoroute. Plus tard, sur un parking, ils montrent qu’il est également tout à fait possible de couper le système de freinage


Il faut croire que cette vidéo a touché le public visé puisque pour la première fois, un constructeur automobile rappelle près d’un million et demi de véhicules pour corriger une faille de sécurité informatique et non un problème mécanique.


A souligner tout de même la réactivité du groupe Fiat Chrysler qui a mis très rapidement en ligne une mise à jour du système téléchargeable et installable via une clé USB (mais conseille tout de même de faire vérifier le véhicule pour être sûr que l’installation de l’update s’est bien déroulée).

2 responses on “Voiture connectée hackée, une réalité

  1. Securité informatique dit :

    En lisant le titre de cet article, je me disais: est-ce vrai ou bien c’est juste pour inciter des lecteurs? C’est incroyable. Il faut quand même être prudent pour ce monde informatique.

  2. Pierre dit :

    Malheureusement oui Sécurité informatique, une corvette a également été piratée, une erreur humaine toute bête (mais qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques), un dongle à deux positions (« développement », avec les sécurités “off”, et « production », avec les sécurités “on”) fourni par une société française n’a pas été switché en « production » par le constructeur automobile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *